TMB en 7 jours – Jour 1 – Chamonix > Les Houches

_ Tiens, un blablacar qui part pour Chamonix juste à côté de chez moi. C’est décidé, ce sera le TMB pendant mes vacances.

Comme souvent, je programme mes vacances à la dernière minute. Il faut dire, la liste des destinations qui me font envie est longue. Bien sûr, elle gravite souvent autour de la randonnée. Une passion qui me sied à merveille, jamais ennuyante, qu’elle soit pratiquée en solitaire ou avec du monde. Elle me procure un sentiment de liberté auquel je suis attaché. Elle me procure le sentiment de sortir de ma cage routinière, de briser les 4 murs qui m’entourent chaque jour.

Je passe mon trajet avec Nathalie. Elle est cool et me raconte beaucoup sa vie professionnelle. Je trouve qu’elle a un bon réseau. C’est aussi une sacrée sportive, je ne pourrais pas faire le quart de ce qu’elle fait. Elle me dépose à l’auberge de Jeunesse. Nous décidons de nous retrouver à Chamonix le soir même pour une petite visite et un dîner. Elle souhaite finalement se joindre à moi demain pour cette première étape. Le besoin de se tester ou son goût prononcé pour les défis.

 

Vendredi 23 Juin 2017 – 1er jour/7 – Chamonix – Les Houches

4h, 4 petites heures bien dormi seulement. La carte magnétique de la chambre déconne et je sais que je vais devoir ouvrir la porte tard dans la nuit à un jeune venu pour s’amuser. J’ai le sommeil très léger.

Le programme s’annonce plutôt simple car nous prenons la télécabine qui monte à Planpraz afin d’éviter une longue et rude ascension (Nous souhaitons ménager nos efforts pour un premier jour). Nous aurons juste une petite grimpette histoire de se mettre en jambe jusqu’au col du Brévent qui fait la jonction avec le GR5, puis une longue descente de 4h30 sur les Houches.

Après un déjeuner trop sucré, je file donc rejoindre Nathalie, qui heureusement est là une heure plus tôt sans quoi nous serions arrivés la nuit aux Houches 🙂

Le parcours est super, marcher sur les névés en plein Juin caniculaire est top, les passages aménagés me rappellent les parcs de jeux de mon enfance et ces passages étroits parsemés de rochers sont ravissants. Le début de l’été a cette particularité d’être fleuri et coloré.

Finalement la journée est longue. Je fais preuve de patience. Nathalie n’aime pas trop ces passages étroits aménagés. Elle est très concentrée. Elle prend son temps. Nous arrivons à 18h. Le gîte dans lequel j’ai pu réserver est loin derrière. Impossible de retourner sur mes pas. Trop décourageant après cette 1ère journée. J’annule et préfère prendre un peu d’avance en m’installant dans un camping plus près de l’étape de demain. Starting bloc du TMB, pleins de marcheurs déchargent leurs voitures pour commencer leur tour d’ici. Je plante ma tente, discute avec quelques voisins puis je rejoins Nathalie. Nous prenons un très bon repas, le dernier ensemble – Les besoins primaires reprennent tous leurs sens en trek. Dormir et manger deviennent les plaisirs les plus importants. Je retourne au camping avec un désir, celui de passer une bonne nuit de sommeil. Il est 22h, il fait chaud.

Par Marc pour COEUR DE FINISHER© 2017


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s