TMB – J 7 : LA PEULE – Grand Col Ferret – refuge Elena- refuge Bonatti – COURMAYEUR.

DATE : Jeudi 29 juin 2017- jour 7/10- TMB sens horaire -par Nathalie LEMIERE

La nuit au refuge…. les petits et grands bonheurs de la vie en collectivité.

Ce matin, nous avons tous des petits yeux ! À 5h du matin, nous avons eu la joie d’entendre le réveil d’un randonneur ? Alpiniste ? Apparemment on était les seuls à l’entendre. Bizarrement l’intéressé avait dû mettre des boules Quies car lui ou elle  n’entendait rien ! Ça râlait du tonnerre dans le grand dortoir. Enfin bref moi j’ai cru que c’était l’alarme incendie tellement c’’était violent et strident !

Ce brouhaha s’est poursuivi ensuite avec les bruits du début de la traite ! Et oui ! Nous avons passé la nuit dans une ferme alors le meuglement des vaches, les cloches, la machine à traire….plus belle la vie !

Le site de la Peule est superbe.

20170629_075546

TRICOUNI
TRICOUNI

Reconversion d’un Tricouni  qui est une chaussure d’alpinisme avec des clous à pointes et antidérapante. Elle fût aussi utilisée par différente l’armée car elle permettait une bonne adhérence au sol. Le Tricouni a été inventé par un sertisseur genevois, Félix-Valentin Genecand, dit «Tricouni» (1878-1957)

Départ de la Peule (2071m) en direction du GRAND COL FERRET. (2537m)

TMB La Peule vers le grand Col Ferret
TMB La Peule vers le grand Col Ferret

Le ton est donné : ça grimpe ! On avale 500m de dénivelé en moins de 1h30 de temps. Au loin, un marcheur déboule à toute vitesse sur le chemin. Je l’observe depuis un moment. Il vient de traverser un névé. Arrivé notre niveau, il lâche un « il fait froid là-haut »et poursuit son chemin la tête enfoncée dans son parka jaune. On se regarde car 5 d’entre nous sont en short et t-shirt ! C’est le moment où Lydie décide de faire du hors-piste et nous voilà reparti à la queue leu-leu. Ça grimpe à l’infini et le vent se lève soudain.

DSCN5872

DSCN5858.JPG

DSCN5860Notre marche sur l’arête qui mène au Grand Col Ferret

Les battements de mon cœur s’accélèrent au fur et à mesure du dénivelé. La pente est abrupte à l’infini. J’avance péniblement. Soudain nous voilà sur l’arrête du GRAND CAP FERRET, un des grands cols de ce TMB. Le vent du démon souffle, tourbillonne. J’ai du mal à respirer. Pourquoi là ? Maintenant ? Devant cette tempête soudaine mon esprit s’évade en mer…. échelle de Beaufort vent force 10… les enfants de moins de 10 volent ! Zut  je ne maîtrise plus mes pensées, je délire ? L’altitude ? J’enfile mon bonnet et mon blouson (de voile.) Je me cramponne à mes bâtons ou à la barre de mon voilier ??? Je ne sais plus. Le vent souffle terriblement. Ma respiration devient inquiétante. Lydie notre capitaine, m’observe. Je fuis son regard interrogateur. Ils ne savent pas encore…Je n’ai encore rien dit de mon handicap que je garde ancré au fond de moi ! Mon secret ! Ma motivation profonde à marcher ce TMB. Peuvent-ils seulement comprendre ? Je passe le Grand col Ferret 2537 m. Il pleut et je cache mes yeux derrière mes grandes lunettes de soleil noires….L’émotion m’envahie.

Les dieux n’ont pas voulu de moi en 2005 et là 10 jours de marche ! 10 jours à monter au ciel à répétition ! 10 jours pour méditer sur ces 12 dernières années de bataille pour reconquérir mon corps et mon cœur, reconquérir l’impossible guérison.

Aujourd’hui je danse avec la Vie ! Marcher n’est plus une affaire de jambes ! Ni de souffle ! J’ai les tripes pour le faire ! L’envie ! Enfin je me sens intensément vivante. »

20170629_093238.jpg

 

Voilà passage de la frontière suisse à l’Italie

vidéo Didier : Grand Col Ferret et descente vers le refuge ELENA

Du grand Col Ferret à Courmayeur

Tout juste le temps de prendre quelques photos, la pluie nous fait fuir à grand pas en direction du refuge ELENA et Val Ferret Italien.

Je cherche toujours à comprendre l’origine du nom d’un refuge. Cette fois-ci j’ai une histoire triste à vous raconter. Elena est le prénom d’une petite fille qui vivait avec son père dans les alpages. Entre jeux et travaux de montagne, les journées passaient vites. Un jour, elle fut prise d’un horrible mal au ventre qui la menère à la mort ! Le berger, avant de partir, donna le prénom de sa fille à sa petite cabane.

TMB vers REFUGE ELENA
TMB vers REFUGE ELENA 2062 M
REFUGE ELENA
REFUGE ELENA 2062M

Ce midi, nous déjeunerons dans le refuge pour cause de pluie. Encore une bonne salade concoctée par Lydie, et surtout enfin un excellent café italien. « Expresso per favore » je le déguste avant de repartir.

Depuis le refuge, une route carrossable conduit directement au lieu-dit ARNOUVA.C’est là, sur la gauche, que nous empruntons un petit sentier qui nous permet de rejoindre les hauteurs. On passe notre temps à mettre et enlever les blousons ! Encore une averse, il fait chaud.

La flore est exceptionnelle et abondante.

Joli parcours en balcon. Notez le contraste entre les parois minérales des Grandes Jorasses et notre sentier verdoyant. A loin, on aperçoit le glacier du Miage.

GRANDES JORASSES ET GLACIER DU MIAGE
GRANDES JORASSES ET GLACIER DU MIAGE

Ici les pointes mythiques des Grandes Jorasses tutoient toutes les 4000m d’altitude.

LES GRANDES JORASSES
LES GRANDES JORASSES
Les chalets en mauvais état de Gioé-Désot (2009m)
Les chalets en mauvais état de Gioé-Désot (2009m)

Superbe panorama sur les sommets et les glaciers dominant le Val Ferret italien et en enfilade vue sur tout le Val Veny.

20170629_140808

20170629_151626.jpg

20170629_151718.jpg

Passerelle pour franchir le torrent de MALATRA

Après le passage du torrent, le sentier débouche sur le refuge BONATTI.

Arrivée sur le refuge BONATTI….  Qui porte le nom d’un célèbre alpiniste italien (courses dans les Alpes, Himalaya, Patagonie)  mais aussi explorateur et journaliste.

PANORAMA face au LE REFUGE BONATTI
PANORAMA face au LE REFUGE BONATTI

Depuis la terrasse du refuge, je ne me lasse pas de regarder cette muraille. Mes yeux sont scotchés sur ces éperons rocheux où les plus grands noms de l’alpinisme sont associés à leur conquête. Le chemin du TMB se poursuit par la traversée de la grande forêt de mélèze qui aboutit à Planpincieux.

20170629_160838

De là une navette nous emmène jusqu’à Courmayeur. Au refuge du Monte Bianco (1666m)

REFUGE MONTE BIANCO-COURMAYEUR-ITALIE
REFUGE MONTE BIANCO-COURMAYEUR-ITALIE
REFUGE MONTE BIANCO
REFUGE MONTE BIANCO

Ce refuge a la particularité d’être à basse altitude. En dépit de nom, il n’est guère utilisé par les alpinistes qui tentent les sommets du Mont-Blanc mais plutôt par les randonneurs l’été ou les skieurs l’hiver du fait de son accessibilité par la route.

Je me retrouve dans une jolie chambre exposée à l’ouest où mon regard se perd dans le soleil couchant.

ign-jour-7.jpg
LA PEULE- GRAND COL FERRET- REFUGE ELENA- REFUGE BONATTI- COURMAYEUR

 

Nathalie LEMIERE pour COEUR DE FINISHER / 2017- Photos Nat et Didier ©


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s