TMB- J 5 : TRIENT- Col de la Forclaz- Bovine- ARPETTE

Date : Mardi 27 juin 2017- jour 5/10- sens horaire- par Nathalie LEMIERE

Et voilà notre petit groupe reparti à travers les petites rues du village de Trient . Très vite nous atteignons la forêt et commençons à prendre de la hauteur.  Nous découvrons l’une des particularités du Valais les BISSES.

Les bisses sont des canaux d’irrigations creusées dans le sol, ou bien taillées dans les parois rocheuses et permettent l’apport d’eau des glaciers jusqu’aux villages et aux plaines.

PAYSAGE DU VALAIS
PAYSAGE DU VALAIS- SUISSE
BUNKER DE LA FORCLAZ
BUNKER DE LA FORCLAZ- SUISSE

Voyons-nous la même chose ? ici Bunker camouflé en fausse grange.

VILLAGE DE LA FORCLAZ/ VALAIS (Suisse) 1527m
VILLAGE DE LA FORCLAZ/ VALAIS (Suisse) 1527m

Nous sommes en Suisse et pendant la seconde guerre mondiale, l’armée a établi des postes d’observation et de défense avec mitrailleuse. Même chose pour le vrai-faux rocher situé en contrebas, au milieu de la prairie, qui n’attire pas l’œil mais qui dissimule en réalité un redoutable canon antichar tirant sur la route du col.

Eh oui ! Tous ces éléments du paysage sont faux, mais ils sont si bien camouflés qu’ils font partie intégrante du paysage…

Ces fortifications sont ouvertes au public depuis juillet 2007. Ils ont été remis en état avec la collaboration de la commune de Trient. Vous y trouverez des panneaux didactiques expliquant l’ensemble du dispositif, les but des fortifications du haut de la vallée du Trient et l’armement des fortifications.

COL DE LA FORCLAZ / VALAIS -SUISSE 1527 M
COL DE LA FORCLAZ / VALAIS -SUISSE 1527 M

Au passage du Col (1527 m), nous empruntons un petit chemin sur la droite qui va nous permettre de dominer la ville de Martigny. A cette heure-ci les nuages sont encore accrochés à la montagne.

MARTIGNY (Suisse) ET LA VALLEE DU RHONE
MARTIGNY (Suisse) ET LA VALLEE DU RHONE

J’adore ce sentier de rando mais le vertige m’envahie soudain. Que de hauteur ! Le sentier alterne passage en balcon et grimpette dans la forêt de mélèzes. J’adore cette marche qui en fait ne pose pas de grande difficulté, les racines des sapins formant des escaliers et paliers successifs. À ma surprise, nous croisons des traileurs.  Oui des traileurs, comprenez bien qu’ils courent  alors que ça grimpe ! Ce matin, je me sens super bien. Mon corps encaisse bien cette montée vertigineuse. Ma respiration est régulière et l’ombre des sapins nous permet de ressentir un peu de fraîcheur. J’ai d’ailleurs constaté ce matin que je n’avais pas de courbature ! Est-ce possible ? 5èmejour de marche et oui oui je ne ressens plus de douleur…. Juste un bien être général.

Après 2 h de marche, nous sortons de la forêt et découvrons l’immense panorama sur les prairies et les chalets d’alpage de BOVINE.

ALPAGES DE BOVINES- Suisse
ALPAGES DE BOVINES- Suisse
MARTIGNY, LA VALLEE DU RHONE et le REFUGE DE BOVINE
MARTIGNY, LA VALLEE DU RHONE et le REFUGE DE BOVINE

Au loin, le refuge est bondé. Nous installons notre campement pique-nique sur les pentes. Que le soleil semble bon. J’enlève mes chaussures et je laisse respirer mes pieds. Que c’est bon de marcher dans l’herbe. C’est une habitude que j’ai pris depuis ma rencontre avec Marc. Un truc à lui qui est devenu un truc à moi ! Un conseil de trekkeur ! D’ailleurs, je ne suis pas la seule à faire ce truc car j’ai remarqué que Lydie, notre guide, retire aussi ses godasses le midi pour reposer ses pieds. Une fois notre déjeuner terminé, on prend, tous, le temps de s’allonger dans l’herbe. Que du bonheur ! Une sieste dans la prairie à 2000 m d’altitude. Je ferme les yeux, mon esprit d’évade… Pourquoi je pense à Christophe Mahé et sa chanson « il est où le bonheur » il est là assurément. Pure moment de bonheur. Je savoure ma 2èmevie, mon choix de vie depuis un an entre Paris et « ma » Normandie, ma liberté de marcher. Je savoure du plus profond de mon corps et de mon esprit cette pause, oublier cette bataille permanente que j’impose à mon cœur et mes muscles depuis mon choc septique de juin 2005. Non ce n’est pas un hasard du calendrier si j’ai choisi le mois de juin pour faire ce trek c’est parce que tous les ans je me lance un nouveau défi à cette date anniversaire et le 27 juin 2005 l’ambulance me ramenait chez moi. Le début d’une lutte pour réapprendre à marcher…. Et 12 ans après, je marche plus que jamais, je marche autour du Mont Blanc. Une larme de bonheur roule sur ma joue. Oui je suis fière de moi. Que font les miens ? Mes collègues de travail ? Où est Marc ? Depuis son départ je n’ai pas de nouvelles ! Pas de réseaux ! Son choix de marcher seul. Allons-nous nous croiser  sur ce TMB alors que chacun marche dans son sens ? Plus le temps de rêvasser, il nous faut repartir ! Lydie dynamise son petit groupe  et nous voilà marchant en direction du refuge d’Arpette.

Notre parcours est bucolique, essentiellement des sentiers en descente, un peu de plat et un léger dénivelé montant vers le relais d’Arpette. Voilà plus de 6h30 que nous marchons. Le groupe fatigue et moi c’est le moment où je réalise que mon pas est léger et que mon corps a de l’endurance. Les uns traînent des pieds et moi j’accélère ! Je quitte la dernière place  que mon handicap m’a imposée depuis le début du trek et je remonte tout le groupe ! Il est 16h15 et je marche depuis une demi-heure aux côtés de Lydie, un peu surprise de me voir là devant ! Je souris ! Je suis tout simplement heureuse ! Nous arrivons au refuge d’Arpette niché au fond du vallon du même nom. Le soleil brille ! (bilan de la journée dénivelé + 1100m/ -750m)

REFUGE D'ARPETTE
REFUGE D’ARPETTE
REFUGE D'ARPETTE
REFUGE D’ARPETTE

 

J’hérite d’un petit dortoir de 6 places avec mes compagnons Didier et Jean-Christian mais super cosy au premier étage du chalet. Tout est en bois lambrissé avec un balcon donnant pour le glacier et une penderie dans le couloir nous permettant d’entreposer nos blousons.  Le local à douche est dans le bâtiment principal, il nous faut ressortir mais peu importe, le cadre est super sympa… la cuisine un vrai festin !

IGN JOUR 5

Nathalie LEMIERE pour COEUR DE FINISHER-2017 -Photos Nat et Didier ©

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s