TMB- J 3 : LA FLEGERE – Lac Blanc- Lac des Cheserys- LE TOUR

Date : Dimanche 25 juin 2017- Jour 3/10- sens horaire- par Nathalie LEMIERE

8h30- Départ Refuge de la Flegère (1877m)

LA FLEGERE alt 1877
LA FLEGERE alt 1877

Aujourd’hui parcours de marche au sein de la RESERVE NATURELLE DES AIGUILLES ROUGES.

La journée démarre dans le brouillard pour 1h30 de marche vers le Lac Blanc (2352m). Je suis silencieuse à l’écoute de mon cœur. Au 2ème jour de marche, la cadence du groupe m’a relégué à la dernière place. J’ai du mal à les suivre d’autant plus que cette météo m’angoisse. Le brouillard est si épais que je n’y vois pas à plus de 50m !  Je ressens le vide, il est là tout proche. Il nous faut escalader une succession de vires et là je passe les obstacles difficilement. D’autant plus que mon sac à dos commence à peser lourd ! Chaque randonneur porte une partie du pique-nique mais là je maudis cette foutue gamelle qui m’alourdit. Je commence à compter le nombre de petites bouteilles d’eau que je porte…. 1, 2, 3, 4 ,5 bouteilles… 2.5 litres ! 2.5 kilos ! Je commence à énumérer mon matériel … polaire, blouson, gants, casquette, chaussettes de rechange, petite pharmacie …. Oh là là … le compteur m’affole !  Mon sac à dos doit bien peser 9 à 10 kg  et là je souffre ! Je m’essouffle ! Foutue montagne ! Non ! Je devrais dire foutue maladie que mon insuffisance cardiaque. Finalement, je m’applique à rester en arrière du groupe pour ne pas qu’il entende ma respiration qui siffle à cause de l’altitude, à cause de l’effort physique.

DSCN5738

Enfin, c’est dans ce désert de pierre qu’est niché le lac Blanc (2352m) avec ses reflets d’un beau vert pâle émeraude. Magnifique ! Oui le site est magnifique. Nos voix résonnent au cœur de ces montagnes. Je suggère une pause-café car je ressens le besoin absolu de récupérer après cette épreuve d’effort ! Je file vers le refuge du lac Blanc et j’y découvre une ambiance chaleureuse ! Le cuisinier est en train d’y préparer de délicieuses tartes ! Humm quelle bonne odeur ! Vous sentez ? J’apprécie cette pause qui me permet aussi de découvrir la salle de restaurant du refuge et son superbe décor de montagne. Le temps de voir aussi que des jeux de sociétés et des livres sont en libre-service à l’intérieur. Je consomme donc un thé, une grande tasse qui me permet de réchauffer mon corps et mes mains.

LAC BLANC -Alt 2352m
LAC BLANC -Alt 2352m

Le parcours se poursuit toujours dans le brouillard. Une vraie partie de cache-cache avec le massif du Mont-Blanc. Le panorama est unique. Il me laisse une impression d’immensité face à ces parois. A peine le temps de sortir l’appareil photo que déjà la montagne disparaît dans les nuages. Nous mettons le cap vers les lacs des Cheserys.

VUE SUR L'AIGUILLE VERTE ET LES DRUS
VUE SUR L’AIGUILLE VERTE ET LES DRUS
DSCN5751
entre Lac Blanc et Lac des Cheserys
LACS DES CHESERYS
LACS DES CHESERYS

Ici un petit panneau « quiétude et silence. Les lacs des Cheserys sont installés sur le vaste replat qui s’étire à mi-hauteur des Aiguilles Rouge. Tout autour en été, s’égaient les rhododendrons et les potentilles dorées. Le lac le plus à droite est profond de 3.60m au moment de la fonte des neiges. A la fin de l’été, son niveau a baissé de 50cm. Aux heures les plus chaudes, la température de l’eau atteint 15/16 degrés. »

C’est là au bord du lac, que Lydie notre guide, nous propose de pique-niquer. Nous sommes vite rejoints par un groupe d’asiatiques très bruyant.

 

Photo Vue sur le glacier d’Argentière.

DSCN5759

Une dernière photo sur le Massif du Mont-Blanc avant d’entamer la terrible descente vers Trè-le-Champ par un sentier raide. Soudain un hurlement déchire le ciel ! Ce sentier vertical et pierreux a raison de Gérald qui se fait une entorse. La douleur est si vive que Gérald s’évanouit et tombe à la renverse ! Quelle frayeur ! Je le trouve là quasiment étendu au-dessus du vide. Le temps de reprendre connaissance et de lui prodiguer les premiers soins et nous revoilà reparti. Gérald souffre mais il n’a pas le choix, il faut descendre de cette montagne. Pas à pas, grimace après grimace, Gérald fait preuve de courage. Le groupe est silencieux, chacun est concentré dans sa descente et sur ce terrible accident qui vient gâcher la bonne humeur de notre petit groupe.

Nous faisons une petite escale au chalet de la réserve naturelle où une voiture vient chercher Gérald qui prend la direction des Urgences de Chamonix. Pendant ce temps, je visite le chalet d’accueil qui présente des expositions sur la faune, la flore et la géologie des massifs.

Notre petit groupe continue vers le village de MONTROC (chalet traditionnel) et LE TOUR. (Refuge du Club Alpin Français)

GLACIER DU TOUR
GLACIER DU TOUR
CAF- CHALET du CLUB ALPIN FRANÇAIS du TOUR-
CAF- CHALET du CLUB ALPIN FRANÇAIS du TOUR-

 

 confort et la cuisine BIO ici- le meilleur de tous les refuges

JOUR 3 : la Flegere- le Tour
JOUR 3 : la Flegere- le Tour

 

Nathalie LEMIERE pour COEUR DE FINISHER -2017-Photos Nat et Didier ©

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s